Le Vignoble

Situé sur les coteaux du château de Pellehaut, à plus de 180 m d'altitude, le vignoble bénéficie d'un terroir idéal et d'un ensoleillement maximal. Protégé par le massif des Pyrénées, le Gers bénéficie également d'une pluviosité estivale relativement faible.

"Pellehaut" tire son nom de la pila romaine ou médiévale (désigne indistinctement toute sorte de construction massive s’apparentant à un pilier). La présence de mosaïques ornées de pieds de vigne, à deux kilomètres, sur le site de la villa gallo-romaine de Séviac, atteste que la vigne était déjà présente à Pellehaut au temps des Romains.

Le vignoble est au cœur de l’exploitation agricole gérée de façon traditionnelle par Martin et Mathieu BERAUT. Les 2 frères préservent l’équilibre des cultures instauré par leur père Gaston depuis 50 ans.

Un exemple de  polyculture «  à la Gasconne » où se mêle vigne, élevage bovins et cultures céréalières.

photo_vignoble02.jpg

Les vignes sont sur les croupes, les bas fonds sont réservés à l'élevage bovin et aux cultures céréalières. Ainsi, les litières des blondes d'aquitaine associées aux marcs de raisins contribuent à l'élaboration d'un compost de premier choix pour les vignes.
Cette complémentarité des activités permet de maintenir l'équilibre en matière organique des différentes parcelles, tout en limitant l'utilisation des engrais de synthèse.
C'est d'ailleurs l'esprit du travail réalisé sur le domaine de Pellehaut: le respect des méthodes ancestrales et de l'équilibre naturel, associé à une rigueur scientifique et un souci permanent de qualité et d'innovation.

photo_vignoble01.jpg

Le Château de Pellehaut, bâti au 18éme siècle, fait face aux Pyrénées. Il se situe dans la Ténarèze (nom d'une voie romaine), en bordure du Bas-Armagnac, et dispose de ce fait d'une grande variété de terroirs.

  • Les argilo-calcaires (terrains argileux sur des roches mères calcaires affleurantes) qui épanouissent les cépages rouges et les Chardonnay.
  • Les boulbènes (mélange d'argile et de sable sur une sous-couche calcaire) qui permettent aux cépages locaux de donner des vins blancs d'une grande finesse aromatique.
  • Les boulbènes légères (mélange d'argile et de sable, avec une forte proportion de sable) qui sont les sols favoris des Armagnacs de grande renommée.